Monthly Archives: juillet 2016

  • 0

Les différentes techniques ostéopathiques

L’ostéopathie a beaucoup évolué depuis sa création et différentes techniques ostéopathiques ont vu le jour.

Quatre types de techniques principales sont aujourd’hui pratiquées :

  • Les techniques structurelles qui cherchent à mobiliser les surfaces articulaires les unes par rapport aux autres ;
  • Les techniques viscérales qui permettent de redonner aux organes abdominaux une bonne mobilité garante de leur bon fonctionnement ;
  • Les techniques crâniennes dont l’utilisation permet de répondre à de nombreux motifs de consultation tels que les maux de têtes ou les acouphènes par exemple ;
  • Les techniques fonctionnelles qui utilisent les enveloppes entourant les différents tissus du corps.

 

L’ostéopathe a donc plusieurs outils pour répondre au mieux à vos attentes.


  • 0

Qu’est ce qu’une dysfonction ?

Vous pourrez entendre votre ostéopathe vous parler de dysfonction, il s’agit simplement des zones de moins bonne mobilité pouvant être à l’origine de votre consultation.

  • Ces pertes de mobilité sont à l’origine d’adaptations locales ou à distance pouvant se traduire par :
    Une douleur musculaire ;
  • Des changements dans la texture de vos tissus ;
  • Une restriction de mobilité de vos vertèbres dans certaines directions* ;
  • Des changements dans l’activité du système nerveux autonome (SNA) entraînant des répercussions sur vos fonctions digestives par exemple.

 

*Votre ostéopathe ne vous remet pas les vertèbres en place, il les libère des adhérences éventuelles qui les empêchent de bouger correctement.


  • 0

Qu’est ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une méthode de thérapie manuelle qui repose sur une compréhension globale du patient.

 
Votre ostéopathe identifie les zones du corps dont la mobilité n’est pas correcte. Ces zones de mauvaise mobilité sont à l’origine de déséquilibres pouvant entraîner des douleurs locales ou plus à distance (une douleur lombaire peut venir par exemple d’un problème de pied).

 
En redonnant de la mobilité aux différentes structures, le corps pourra se rééquilibrer et les douleurs s’atténueront.